|Site de Gazelle Harambee
gazelle.harambee@gmail.com

Coopérative agricole “Boga”

L’objectif: Autonomisation des femmes et sécurité alimentaire.

L’objet: Coopérative agricole pour un groupe de femmes maasai.     

Localisation: Kenya , County de Kajiado , Sub County de Loitokitok. Communauté d’Ole Polos

Durée :   JUIN 2017 / 2018/ 2019 / JUIN 2020                                                   

Partenaires locaux: Communauté,  Kuku location chief, la CBO Nabulaa. 

Partenaires financiers: OC la Région, Agence de Projets, GHA.

Description des activités:  Réalisation d’une coopérative maraîchère sur 2 acres.

Etat d’avancement du projet: EN COURS

Résumé du projet:

Ce projet appelé “BOGA” (légumes verts”) a pour but de développer l’autonomisation des 25 femmes de la CBO Nabulaa, en augmentant leurs revenus économiques et en sécurisant leur alimentation familiale.

Le projet consiste dans un premier temps à mettre en culture un champ d’1 acre équivalent à 4784 m2 (accès à l’eau, protection du champ, mise en culture), afin que les femmes puissent grâce à ces cultures, à la fois mettre une partie de côté pour se nourrir (sécurité alimentaire), et à la fois mettre en commun les bénéfices de la vente des aliments cultivés (AGR).

Ces bénéfices permettront dans un second temps de développer le projet sur une seconde acre déjà disponible soit 1 hectare.

Le projet se décline selon deux axes principaux. Il s’agit d’abord d’aider ce groupe de femmes à accéder à une garantie de sécurité et de diversification alimentaire, mais l’exploitation et la revente des légumes verts seront aussi l’opportunité pour elles d’accéder à une certaine autonomie financière.

La pérennité du projet repose sur une organisation solidaire des femmes au sein du groupe, un règlement intérieur bien établi qui garantit le fonctionnement optimal de l’exploitation, ainsi que sur des formations techniques et de gestion prodiguées par des acteurs locaux qualifiés. Les profits dès la première récolte et tout au long des suivantes permettront une participation financière puis une autonomie financière de l’exploitation.

Juin /Juillet 2017 Système d’irrigation:

Un système d’irrigation goutte à goutte est installé sur 1 acre de terre.

Une base pour la réserve d’eau est construite sur 4 piliers en béton, mais elle s’avère ne pas être assez solide et elle est remplacée en urgence par une base en bois de secours. 

Octobre / Novembre 2017 premières plantations:

Novembre / Décembre 2017 Première récolte:

Choux, oignons et pastèques.

La première récolte n’est pas optimale.

Malgré la présence d’un gardien de nuit les semis et les légumes sont grignotés par les antilopes et  les zèbres, les pastèques finissent par être mangées par une famille d’éléphants.

Les femmes se partagent les restes!!!

Février 2018  Préparation du champs et des semis pour les futures plantations:

En Juin 2018  Deuxième récolte:

Excellente récolte de haricots.

La vente a commencée, les bénéfices permettent au groupe de participer à l’achat des intrants pour la prochaine rotation des légumes.

En Juillet 2018   Pose de la barrière électrique solaire:

Une barrière électrique solaire est installée sur 2 acres de terre.

Son rôle est de protéger les cultures des différents herbivores domestiques et sauvages.

 

Août /Sept 2018  Préparation de la plantation des tomates:

 Sept /Oct 2018   Transplantation des semis de tomates en plein champ: 

Décembre 2018 / Janvier 2019  Récolte des tomates:

Les femmes constituent des boites pour la vente des tomates.

C’est une belle récolte malgré un problème de pression d’eau dû à la base provisoire en bois qui n’est pas assez haute.

La base en fer:

Grâce aux efforts conjugués de tous, la base en fer, solide et définitive est en place.

Février / Avril 2019

Les femmes nettoient le champ pour la prochaine rotation .

Elles décident de semer du maïs sur la parcelle. 

Juin 2019

Visite terrain des responsables de GHA.

Le maïs n’a pas été bien semé et l’arrosage n’a pas été suffisant.

Après une réunion avec toutes les femmes bénéficiaires du projet, nous décidons de changer de stratégie.

Nous recrutons un formateur pour les accompagner dans leur prochaine rotation de légumes et décidons de remplacer le maïs par des choux.

Avant cela des réajustements s’imposent et la réalisation de la deuxième réserve d’eau prévue dans le projet doit être entreprise au plus vite. 

Nous distribuons les tee shirts et des casquettes de la région Occitanie, qui est l’un des donateurs de ce projet.

Juillet / Août 2019

Les travaux pour la deuxième réserve d’eau commencent , un bassin sécurisé va être creusé en pleine terre.

Cette solution est la plus adaptée à la problématique de l’approvisionnement de l’eau pour ce projet.

Chaque fois que nécessaire l’eau sera pompée et envoyée dans le tank et répartie ensuite via l’irrigation goutte à goutte aux pieds des légumes.

Dans un même temps, les semis sont en place, les( “beds”) sillons sont établis et les( “drips” )tuyaux goutte à gouttes sont positionnés par série. Le champs est divisé en quatre blocs.

 

Septembre / Octobre 2019